La plupart des frères

Rédigé par Dillard le 07 juillet 2016 | Classé dans Evangélisation
Mots clés : aucun

La plupart des frères
Dans le chapitre 1 de l'épître aux philippiens, l'apôtre Paul nous informe qu'il est en prison à cause de l'annonce de Christ, et que son incarcération encourage la plupart des frères à évangéliser .
 Je veux que vous sachiez, frères, que ce qui m'est arrivé a plutôt contribué aux progrès de l'Évangile. En effet, dans tout le prétoire et partout ailleurs, nul n'ignore que c'est pour Christ que je suis dans les liens, et la plupart des frères dans le Seigneur, encouragés par mes liens, ont plus d'assurance pour annoncer sans crainte la parole.(Phi 1, 12-14)
On pourrait penser que le fait que Paul soit emprisonné décourage plûtot les candidats à l'évangélisation, ici c'est le contraire qui se passe, tout le monde sort évangéliser. Le courage de Paul a boosté toute l'équipe. Les gens n'osaient pas sortir, ils avaient peur, mais tout à coup, ils voient un gars qui n'a pas peur de risquer sa vie pour l'évangile, alors ils se disent, si lui il y va, nous aussi on peut y aller.
Quand j'étais plus jeune, nous étions avec un groupe d'amis au bord d'une rivière. Il y avait un pont assez élevé au dessus de l'eau. Quelqu'un avait lancé le défi d'aller sauter du haut du pont. Arrivés en haut, compte tenu de la hauteur du pont, nous étions paralysés par la peur. En bas, sur la plage tout le monde nous regardait, il fallait faire quelque chose, on ne pouvait pas se dégonfler. Brusquement, l'un d'entre nous enjamba le pont et sauta ! Immédiatement, tout le monde sauta dans l'eau. Le courage du premier nous avait libéré.
Ici c'est la même chose, le courage de l'apôtre Paul va entrainer la plupart des frères à évangéliser. 
Remarquez qu'il est écrit ici : "la plupart des frères" . Souvent quand on parle d'évangélisation, on a toutes sortes d'excuses : c'est pas mon ministère ! Je ne le sens pas ! Moi c'est plûtot la prière, ou la louange etc..., c'est donné à certain, toi c'est ton truc ! On se dégonfle . Mais ici à l'église de Philippe, c'est la plupart des frères !
Qu'est ce qui bloquait ces gens auparavant ? la peur 
Qu'est ce qui nous bloque ? La peur . On pourrait aller leur parler de toutes sortes de sujets, mais pas de l'évangile. J'étais un jour dans la salle d'attente d'un cabinet médical . Il y avait une quinzaine de personnes. Je brûlais d'envie de donner un traité évangélique à tous ces gens qui attendaient sans rien faire, mais je n'osais pas, j'étais paralysé par la peur. Tout à coup la porte s'ouvrit et un jeune homme entra dans la salle d'attente et distribua à tout le monde une invitation à la pizzeria du coin.  j'étais honteux. Après le départ du jeune homme, je distribuais mes traités à tout le monde. Tous ont accepté et se sont mis à lire le traité. 
Le diable utilise l'arme de la peur pour nous empêcher d'aller évangéliser.
Le paresseux dit : Il y a un lion dehors ! Je serai tué dans les rues (Prov 22,13)
Pourtant Jésus nous a dit : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne (Mat 10,28)
Mais ici à Philippes, la plupart des frères ont été libérés par le courage de l'un.
Et Paul nous dit que tout ceci contribue au progrès de l'évangile. On a mis Paul en prison, mais la plupart des frères sont sortis. Les ennemis de l'évangile voulaient stopper la prédication en emprisonnant le prédicateur, la plupart des frères deviennent prédicateurs. On dit que les martyrs sont la semence de l'église . Pourquoi, parce quand il y en a un qui meurt pour l'évangile, la plupart des frères se lèvent pour aller évangéliser. Jésus est mort,  mais après sa résurrection, la plupart des frères vont évangéliser. La première église est persécutée, il y a un mort, mais tous se lèvent pour évangéliser. 
Saul avait approuvé le meurtre d'Étienne. Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l'Église de Jérusalem ; et tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie.  Des hommes pieux ensevelirent Étienne, et le pleurèrent à grand bruit. Saul, de son côté, ravageait l'Église ; pénétrant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisait jeter en prison.  Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole. (Actes 8, 1-4)
Là aussi on peut voir que non seulement la plupart, mais  tous, allaient de lieu en lieu pour annoncer la bonne nouvelle
Alors qu'est ce qu'on attend pour y aller ? Faut il que le Seigneur fasse venir la persécution sur l'église pour qu'on se jette à l'eau ? N'attendons pas, allons y maintenant, quelle plus belle réponse pouvons nous apporter à l'amour du Seigneur pour nous, lui qui a tant aimé le monde et qui veut le faire au travers de nous. Il nous a sauvé, nous pouvons aller sauver les autres. Quelqu'un a dit : Celui qui ne va pas sauver les autres n'est pas sauvé !
Plus d'excuses pour masquer notre paresse et notre crainte, allons y maintenant. L'annonce de Christ est encouragée par l'apôtre Paul, même si elle est faite avec de mauvais motifs, c'est sans doute le seul exemple dans la Bible où on encourage à faire quelque chose avec de mauvais motifs, c'est dire l'importance d'aller annoncer Christ.
Qu'importe ? De toute manière, que ce soit pour l'apparence, que ce soit sincèrement, Christ n'est pas moins annoncé : je m'en réjouis, et je m'en réjouirai encore.(Phi 1,18)
Marc Dillard
 

 

Les commentaires sont fermés.

Qu'ils sont beaux sur les montagnes,

Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles,

Qui publie la paix !

(Esaie 52,7)

Nouveaux articles

Camp d'évangélisation 2016

Comment prêcher sans succès

La plupart des frères