Viens à Jésus ou viens à l'église ?

Rédigé par Dillard le 11 février 2019 | Classé dans Evangélisation
Mots clés : évangélisation, prosélytisme

aucun commentaire

J'étais invité un samedi dans une église pour une journée d'évangélisation. Le matin nous avions une formation théorique, et l'après midi une formation pratique 2 par 2 dans les rues. 
 
Le pasteur de cette église m'a proposé de sortir avec moi pour voir comment je procédais. Dans la rue, j'abordai une jeune homme assis sur un banc. Je lui annonçai le salut en Jésus Christ. Il était ouvert et à écouté attentivement tout ce que je lui disais. Je lui ai ensuite demandé s'il voulait croire en Jésus et le suivre, il a accepté. J'ai fait ensuite avec lui en prière.
Saisissant l'occasion le pasteur lui a présenté son église et les différentes heures de réunions. Le jeune homme fut quelque peu choqué qu'on lui mette ainsi le grappin dessus. Il voulait bien croire en Jésus, mais il n'était pas prêt à assister à toutes les réunions de l'église. Il s'est levé et s'est presque enfui.
 
Le sens de mon propos était : Viens à Jésus ! Le sens du propos du pasteur était : viens à l'église. Ce jeune homme était prêt à venir à Jésus, mais il n'était pas prêt à venir à l'église. 
 
Cette différence est très importante. Avant de pouvoir devenir un disciple engagé dans une église locale, il faut d'abord rencontrer Jésus. Si le message que vous apportez à quelqu'un dans la rue, c'est : viens dans mon église ! la personne que vous avez en face de vous pensera que vous faites du racolage ou du prosélytisme et que vous voulez absolument l'amener dans votre église. Elle pensera que vous cherchez votre intérêt. Elle fuira.
Mais si au contraire votre message est de lui apporter le salut en Jésus Christ, elle comprendra que vous voulez lui apporter quelque chose qu'elle n'a pas et que vous cherchez son intérêt et pas le vôtre.
 
Si notre message est : viens faire partie de notre groupe, c'est le même message que la plupart des religions et des sectes. Les témoins de Jéhovah cherchent à faire de vous un témoins de Jéhovah. Peu importe votre intérêt, ils cherchent à faire grossir la salle du royaume. C'est ce qu'on appelle du prosélytisme. Les pharisiens agissaient comme cela et Jésus les a condamnés :Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l'est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous.Matthieu 23:15 
 
Dans l'ancien temps les catholiques convertissaient les gens de force pour assoir un peu plus leur pouvoir. Il ne se souciait pas de l'intérêt des âmes mais travaillaient pour leur gloire. Les gens devenaient catholiques par force, mais ne rencontraient pas Jésus. 
La seule véritable motivation pour annoncer l'évangile, c'est l'amour de Jésus.
 
Car l'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts ; et qu'il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair ; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. 20 Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu !  2 Co 5,14-20
 
Chez nous aussi, les évangéliques on a parfois cette démarche. Notre propos c'est viens dans notre église. C'est ainsi que beaucoup de gens ont été amenés à l'église, ils la fréquentent, mais ils n'ont jamais été amenés à Christ. Certains se font baptiser, mais leurs vies ne changent pas, ils ont été convertis à une religion, mais pas à Christ.
 
Si le but de nos évangélisations c'est faire grossir l'église pour notre propre gloire, nous emploierons tous les moyens pour attirer le maximum de gens dans nos églises. La plupart du temps ce sera avec des moyens charnels. Les gens viendront grossir les rangs de l'église, ils se feront même baptiser, mais ils n'auront pas fait de rencontre déterminante avec Jésus. Si vous n'avez pas rencontré Jésus, vous ne pouvez pas devenir son disciple. Vous serez tout au plus membre et adepte d'une église. Vous serez un chrétien charnel avec des besoins charnels. Et pour vous garder dans son église, le pasteur sera obliger de modifier son message pour pouvoir à vos besoins charnels. L'église deviendra un club, avec des activités pour la faire vivre. Mais il n'y aura pas la vie de l'Esprit.
 
Evangéliser c'est avant tout répondre au besoin essentiel de toute personne, qui est de recevoir la vie éternelle en Christ. Evangéliser, c'est faire comprendre à chaque personne qu'elle a désespérément besoin de Christ et de sa vie en elle. Elle doit rencontrer Christ.
C'est aussi pour cela que Jésus a pourvu l'église de plusieurs ministères. Le pasteur s'occupe des âmes que Jésus lui a confié, et montre l'exemple au troupeau. L'évangéliste communique à l'église le fardeau des âmes perdues et les moyens pour aller les chercher. Ces ministères sont complémentaires et doivent travailler ensemble. Ils ne sont pas là pour enfermer les âmes mais pour les équiper et les faire sortir afin d'accomplir leurs ministères.
 
Si vous évangélisez avec le but d'amener le maximum de gens à l'église, votre mission sera détournée et vous manquerez le véritable but. Le véritable but c'est de rencontrer Christ.La mission c'est d'oeuvrer pour que les gens rencontrent Christ.
Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Jean 17:3 
Tant que quelqu'un n'a pas véritablement rencontré Christ, il ne peut devenir son disciple. Mais quand on a rencontré Jésus, les choses sont plus facile après.
 
Quand j'ai rencontré Jésus, j'ai fréquenté un petit groupe de prière. Dans ce petit groupe, peu de gens avaient le souci d'annoncer Christ autour d'eux. Sans que personne ne me l'ai enseigné , j'ai commençé à le faire tout autour de moi. Comme la femme samaritaine qui rencontre le Messie, quand vous rencontrez réellement Jésus, il faut que vous alliez le dire à tout le monde. C'est quelque chose que vous comprenez immédiatement.
 
Toutes les personnes a qui on annoncera l'évangile ne vont pas se convertir immédiatement. Mais la parole que vous allez annoncer seras comme une semence dans leurs vies. Et cette semence, Jésus a promis qu'elle aboutira.
 Il dit encore: Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ; qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment. La terre produit d'elle-même, d'abord l'herbe, puis l'épi, puis le grain tout formé dans l'épi ; et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. Marc 4,26-29
Marc Dillard
 

Écrire un commentaire




 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la dernière lettre du mot patr ?

Qu'ils sont beaux sur les montagnes,

Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles,

Qui publie la paix !

(Esaie 52,7)

Nouveaux articles

Viens à l'église ou viens à Jésus ?

Camp d'évangélisation 2018

Viens évangéliser avec nous Le Puy 15 fev 2018

Camp d'évangélisation 2017

la semence et la moisson

La plupart des frères