à la recherche des âmes Gif 23dec19

Rédigé par Dillard le 24 décembre 2019 | Classé dans Non classé
Mots clés : aucun

matinée d'évangélisation 23/12/19
Ce matin, lundi 23 décembre 2019, le Seigneur m'a mis à coeur d'aller annoncer la bonne nouvelle du salut. Je suis à Saint Rémy les Chevreuse, dans les Yvelines. C'est toujours la grève des RER, c'est pas grave, j'irai à pieds. 
Il est 9h du matin, et mon but  c'est d'atteindre le quartier de Chevry, un quartier commercial de Gif sur Yvette où il y a un peu de monde dans les rues. J'ai à peu près 6km à faire à pieds, mais c'est un plaisir pour moi, surtout qu'il y a un peu de soleil et que la température est douce, malgré le vent.
 
 
Cette bonne marche va me permettre de prier une petite heure pour préparer cette évangélisation.C'est important de prier avant d'aller évangéliser, c'est ce que Jésus faisait.
Vers le matin, pendant qu'il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria. Simon et ceux qui étaient avec lui se mirent à sa recherche ; et, quand ils l'eurent trouvé, ils lui dirent: Tous te cherchent. Il leur répondit: Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que j'y prêche aussi ; car c'est pour cela que je suis sorti. (Marc 35,38) 
Je prie beaucoup en langues, pour être rempli du Saint Esprit, pour préparer le coeur des gens et pour être inspiré quand je vais parler.
Si vous ne parlez pas en langues, demandez à Dieu de vous donner ce don précieux qui vous permettra de prier efficacement.
De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables ;Romains 8:26 
Jésus nous a dit: Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi.Jean 12:32 
Bonne nouvelle : Jésus a déjà été elevé, il attire donc tous les hommes à Lui. Alleluia !
Comment le fait-il ? Au travers de nous : par nos prières, notre annonce de l'évangile et par notre témoignage de vie.
Au fur et à mesure de ma marche, grâce à la prière en langue, le Seigneur me remplit de son Saint Esprit, de son assurance et de son audace pour apporter l'évangile.
Après un certain temps, je commence à aborder les personnes que je rencontre.
Ma méthode est simple et efficace, cela fait des années que je l'utilise et je ne m'en suis pas encore lassé. C'est une méthode qui permet d'annoncer très rapidement l'évangile à un inconnu  que vous rencontrez dans la rue.
Je pose 2  questions rapides : 1) Etes vous croyant ? 2) Si vous mourrez aujourd'hui êtes vous sûr (e) d'aller au paradis?
Ensuite, si la personne veut bien vous écouter, vous lui annoncez l'évangile.
Moi, je le fais de cette manière :
Quand vous mourrez, votre corps retombera en poussière. Mais votre esprit, qui est votre véritable personne, ira devant Dieu pour un jugement. 
(La Bible , Ecclésiaste 12,7  Hébreux 9,27)
Si Dieu vous trouve juste, vous aurez la vie éternelle, sinon ce sera le châtiment éternel.  
(La Bible , Matthieu 25,46)
Malheureusement la Bible dit aussi qu’il n’y a aucun juste et que nous sommes tous passibles du châtiment éternel. 
(La Bible, Romains 3,23)
Heureusement il y a une bonne nouvelle : Dieu vous aime et il l’a prouvé en envoyant un seul juste sur la terre, son Fils unique, Jésus Christ. C’est vous qui êtes coupable, mais Jésus a accepté de mourir sur la croix pour subir le châtiment que vous méritez à cause de vos péchés. Et Jésus est ressuscité des morts. Si vous vous repentez de vos péchés et si vous croyez que Jésus est le Fils de Dieu, mort pour vos péchés et ressuscité des morts, Dieu vous déclare juste et vous donne l’assurance de la vie éternelle.
(La Bible, Jean 3,16, Esaie 53,5, 1 Corinthiens 15,1-4)
Etes vous prêt à répéter une prière avec moi pour demander à Jésus de venir dans votre cœur et diriger votre vie ?
Seigneur Jésus, je crois que tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant.  Je crois que tu m’aimes et que tu l’as prouvé en mourant sur la croix pour subir le châtiment que je mérites à cause de mes péchés.  Je crois que tu es ressuscité des morts. Viens dans mon cœur, je veux me repentir et te laisser diriger ma vie. Amen
 
 
Au bout de quelques kilomètres, je prends un chemin dans la forêt, et j'arrive à Courcelles dans un premier quartier de Gif. Je croise une dame qui promène son chien: Bonjour madame, 2 petites questions ? J'ai pas le temps ! Bon c'est pas grave, je vous donne mon petit papier, vous lirez quand vous aurez le temps ! elle accepte mon  tract.
 
Et sur ce papier, il y a tout ce que j'aurais pu lui dire, avec un site internet rempli de témoignages de conversions, et mon numéro de téléphone si elle cherche une église.
 
Que ce soit directement en parlant ou écrit sur un tract, c'est le même message, la prédication de Christ crucifié, plus fort que les miracles et toute la sagesse du monde.
 
Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse: 23 nous, nous prêchons Christ crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, 24 mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs. 1 Co 1,22-24
 
Alors certains diront: elle ne va pas le lire, ou alors : A quoi ça sert ?
Mais Jésus dit autre chose :Il dit encore: Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ;  qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment. La terre produit d'elle-même, d'abord l'herbe, puis l'épi, puis le grain tout formé dans l'épi ; et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. Matthieu 4,26-29
 
Alors quand on évangélise (par écrit ou par oral), il faut avoir la foi, c'est à dire croire ce que dit la Parole de Dieu, et non nos impressions pessimistes et mal inspirées.
On dit : Merci Seigneur pour cette semence qui va croitre sans que je sache comment et qui finira par porter du fruit pour la moisson. 
Si vous évangélisez sans la foi, vous n'irez pas loin et vous ne le ferez pas longtemps. (De plus cela ne produira pas grand chose)
 
Au début de ma conversion, le Seigneur m'a donné un rêve : j'allais dans les rues à la rencontre de toutes les personnes que je croisais. A toutes je donnais un petit tract avec le message du salut. Les gens qui au départ avaient l'air triste, se mettait immédiatement à lire le petit tract, et au fur et à mesure de la lecture, leur visage changeait, la joie venait et pour finir leurs yeux étaient tournés vers le ciel. Et c'était le cas pour toutes les personnes que je rencontrais.
Si vous marchez par la foi, le Seigneur va vous bénir et vous donner encore plus de foi.
 
Ce matin , j'ai parlé à 36 personnes dans la rue, auxquelles  j'ai aussi laissé un tract.
 
On est lundi, le 23 décembre, les gens n'ont pas forcément beaucoup de temps à vous consacrer. L'essentiel c'est qu'ils puissent entendre ou lire le message du salut.
 
Je croise un monsieur : Bonjour Monsieur, 2 petites questions ? Faites vite, je suis pressé. Vous êtes croyant ? Oui. Si vous mourrez, êtes vous sûr d'aller au paradis ? Absolument pas ! Et bien tenez ! il prend mon papier. Il était pressé, je n'ai pas insisté, il a eu le message . Si j'avais insisté, comme il était pressé, ça l'aurait contrarié, et il aurait refusé le tract. Pas de forcing, laissons nous conduire par le Saint Esprit.
Colossiens 4:5 Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps
 
Je croise un couple : Etes vous croyant ? Le monsieur répond : complètement athée (en riant) . Malgré tout, il reste pour écouter la 2eme question (c'est bon signe) . Si vous mourrez, êtes vous sûr d'aller au paradis ? Sûr d'aller dans le terre me dit il en riant . Mais il prend le papier !
 
Je croise une autre personne avec un accent étranger, il a l'air très affable et viens au devant de moi . Etes vous croyant ? Son visage aimable tourne au vinaigre, il n'a plus l'air content du tout ! il ne répond pas à la 2eme question et ne veux pas du tract. Je le quitte en lui souhaitant un joyeux Noël !
 
Je croise un autre monsieur: Etes vous croyant ? Ca ne vous regarde pas ! Bon ok, 2ème question: si vous mourrez, êtes vous sûr d'aller au paradis ? Mais pourquoi vous me demandez ça ?
Je lui répond : Parce que j'ai constaté que beaucoup de gens ne croient plus en Dieu, et que même si ils croient, ils n'ont aucune assurance de leur salut éternel. Moi j'étais comme eux, bien qu'élevé dans la tradition chrétienne, je n'avais aucune assurance de mon salut. A 28 ans, j'ai prié, j'ai demandé à Jésus de se revéler à moi, il l'a fait, et je n'ai plus jamais douté de ma vie. C'est pour cela que je parcours les rues pour communiquer à tous cette assurance. 
Il me répond en prenant mon tract: Merci beaucoup Monsieur.
 
Je croise Mamadou, un jeune musulman. Il est croyant, mais pas du tout sûr de son salut. Je lui annonce le salut en Jésus, en confirmant tout ce que le Coran dit de vrai sur Jésus. Je lui donne un livret avec des témoignages de gens, chrétiens, musulmans ou athées qui ont rencontré Jésus. Je prie sur lui en liant tout esprit d'aveuglement. Je le quitte, autant il était triste avant, autant maintenant il a le sourire.
 
Je  croise un vieux monsieur bien de sa personne et très courtois. Il n'est pas croyant, il ne crois pas au paradis. Je lui annonce le salut, il écoute attentivement. Il me dit: oui c'est vrai, les évangiles sont des très bons livres pour se conduire. Je lui donne mon témoignage en lui expliquant comment j'avais rencontré Jésus. Il me dit : Vous êtes heureux d'avoir fait cette rencontre ! Je lui dit : c'est aussi pour vous. Je lui laisse un tract et un livret de témoignage.
 
Aude est lycéenne (en terminale). Elle est croyante mais n'a pas d'assurance. Elle écoute l'annonce du salut avec intêret. Je lui demande si elle veut que Jésus vienne dans son coeur pour diriger sa vie. Elle accepte. Je pris avec elle et elle repart toute contente.
 
Certains me demandent : Pourquoi ne prends  tu pas son numéro de téléphone ? Et le travail de suite ? On accuse parfois les évangélistes d'apporter le salut à des gens et ensuite de les laisser dans la nature. Mais Jésus faisait la même chose ; beaucoup de gens le suivaient et croyaient en lui, mais il continuait le travail que son Père lui avait demandé de faire. 
Bien entendu Jésus veut qu'on aille beaucoup plus loin, qu'on devienne des disciples, mais il nous a demandé de prier pour que le Père envoie des ouvriers dans la moisson et regretté qu'il n'y en ai pas assez. 
Un évangéliste est là pour annoncer l'évangile et aider les chrétiens à ce qu'ils le fassent eux mêmes, mais ce n'est pas à lui de faire tout le travail. Faire des disciples c'est la tâche de toute l'église. 
Un évangéliste ne peut pas porter le fardeau de tout le travail , mais doit se contenter de bien faire le travail que Dieu lui demande.
Dans une puissante visite nocturne, Le Seigneur m'a montré la multitude de personnes qu'il fallait toucher en leur apportant le message de l'évangile. Et cette multitude sera touchée si des milliers se lèvent pour faire ce travail qui est à la portée de tout le monde comme je le fais moi même.
 
Trop peu de gens le font, et dans beaucoup d'églises, trop restent assis spectateurs au lieu d'être acteurs. Sont ils des disciples ?
Jésus a dit : Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. Jean 10:9 
 
Jésus nous propose d'entrer pour être sauvé, mais après il nous propose de sortir pour trouver des pâturages. Certains entrent dans l'église, mais ne sortent plus au dehors pour évangéliser. Ils ne trouvent donc pas de pâturages et meurent de faim. Jésus en évangélisant la samaritaine a dit : ma nourriture c'est de faire la volonté de mon Père. Si vous sortez évangéliser vous serez nourris, si vous ne sortez pas, vous allez mourir de faim.
Nous sommes censés sortir hors du camp en portant son opprobre.(Hébreux 13,13)
Un disciple est quelqu'un qui est est entré (pour être sauvé) mais qui sort (pour travailler)
 
Marie Line est souriante, la cinquantaine. C'est une anglaise qui parle bien le français. Son père est baptiste et elle catholique. Elle reçoit le salut avec Joie. Elle veut absolument me donner 2 euros pour boire un café. Non merci, j'ai de l'argent. Je vous en prie acceptez, ça me fera plaisir. Elle me quitte en m'assurant qu'elle priera pour moi.
 
Jonathan est un jeune avec un chien. Il arrive des îles. Je lui annonce l'évangile. Il écoute mais ne veut pas s'engager. Il me dit que son nom est dans la Bible. Alors je lui raconte l'histoire de Jonathan. Il est tout content que ce Jonathan soit un héros de la foi.
 
Nelly est africaine, la trentaine. Elle n'est pas sûre de son salut et écoute l'évangile avec plaisir. Elle prie avec moi pour demander à Jésus de conduire sa vie. Elle repart toute contente.
 
Un jeune homme, la trentaine, cheveux long, look rebelle. Complètement athée. Pourtant il écoute attentivement le message du salut, prend le tract, et on se sert la main.
 
Merci Saint Esprit de m'avoir accompagné et de cette joie que tu m'as donnée. Touche le coeur de tous les lecteurs pour qu'ils se lèvent aussi pour apporter le salut partout autour d'eux. Amen 
 

Les commentaires sont fermés.

Qu'ils sont beaux sur les montagnes,

Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles,

Qui publie la paix !

(Esaie 52,7)

Nouveaux articles

Camp 2020

Déconfinement !

camp d'évangélisation 2019

La plus belle des missions

Viens à l'église ou viens à Jésus ?

Camp d'évangélisation 2018

Viens évangéliser avec nous Le Puy 15 fev 2018

Camp d'évangélisation 2017

la semence et la moisson

La plupart des frères