Compte rendu du Camp 2019

Rédigé par Dillard le 17 septembre 2019 | Classé dans Evangélisation
Mots clés : camp d'évangélisation 2019

Malgré le petit nombre de participants (6)  cette année , Ce camp 2019 a été très varié et très fructueux.
Du 13 au 20 juillet nous étions logés au gite "l'Hermine" de Frissonnet (43160 Cistrières). 
 
Tout au long de la semaine nous avons eu des temps de louange et d'adoration très forts, avec les danses et les bannières. Le Dimanche, l'évangélisation a commencé sur des chapeaux de roues avec l'arrivée du tour de France le 14 juillet à Brioude. Un camion nous a même fait de la pub en lisant notre tract en entier avec son haut parleur !
 
Des personnes ont ouvert leur coeur au Seigneur. Les jours suivants (lundi 15 et mardi 16), nous sommes allés évangéliser au Puy en Velay (la capitale de la Haute Loire). Beaucoup d'âmes ont été touchées et se sont ouvertes à Jésus. On leur a parlé du baptême et mis en contact avec une église locale.
 
Le mercredi 17, nous sommes retournés à Brioude, nous avons distribués 1200 tracts et fait beaucoup de contacts fructueux.
 Le jeudi 18, changement de programme, on va sur Ambert (Puy de Dôme) pour chanter dans les rues piétonne avec la guitare, tout en distribuant des tracts. D'autres chrétiens se son joint à nous. Quelle gloire de pouvoir proclamer la Seigneurie de Jésus dans les rues. Nous avions préparée cette sortie dans le jeûne et la prière, l'opposition a été liée, merci Seigneur. 
 
Nous sommes retournés le vendredi 19 à Ambert pour profiter de notre victoire, et nous avons eu beaucoup de contacts très fructueux. Je pense à un homme que nous avons rencontré avec Sylvie Jango : un bon auvergnat rigolard, la cinquantaine, qui ne croyait en rien sinon à ce qu'il voyait. Apparemment totalement imperméable au message de l'évangile. On ne se laisse pas démonter. Au fur et à mesure de la conversation, il commence à se dévoiler et à nous raconter sa vie. Il est seul, sa femme l'a mis dehors, il n'a pas de travail, en fait il est complètement désespéré (il ne le montre pas). On lui propose de prier pour lui. Je le regarde bien dans les yeux et je prie. Pendant la prière, je vois son visage changer, des larmes couler, puis il s'écroule dans mes bras, visité par le Seigneur ! Quelle rencontre ! 
Le dernier jour, Brian revient rayonnant, il a vécu sa première guérison dans la rue. Brian à 18 ans, et vient au camp pour la troisième fois. J'ai été émerveillé des progrès qu'il a fait. Je l'écoute annoncer l'évangile à tous dans la rue. Assurance, clarté du message, joie, c'est un régal de l'écouter. Il parle sans crainte à tous, jeunes et vieux, riches et pauvres, personne seule où groupe, rien ne l'arrête. Merci Seigneur !
Chaque soir après un temps de louange, nous avions un enseignement sur l'évangélisation :
-Comment apporter le message du salut rapidement à un inconnu dans la rue
-les qualités d'une personne qui évangélise
-Comment deviens t-on disciple de Jésus
-Les doctrines (catholiques, musulmans, témoins de Jéhovah)
-la realité de l'enfer 
 
Merci Seigneur pour tous ces bon moments passés ensemble, louanges, adoration, annonce du salut, repas, baignades et partages.
Marc
 
Gisèle 
C’est avec un certain délai que je rédige le compte rendu de ce camp d’évangélisation, mais j’en garde encore en mémoire un souvenir très vivace et très frais tellement les moments vécus furent forts et intenses.
 
J’ai d’emblée apprécié l’organisation générale qui donnait un bon tempo  à l’ensemble du camp :
 
8h  : Rendez-vous pour un temps de louange et de prière afin d’ouvrir ensemble la journée avec le Seigneur. Ces temps ont contribué à former le cœur du groupe.
9h  : Départ en voiture vers le champ d’évangélisation qui variait chaque jour.
10h-12h30 Evangélisation dans les rues
13h  : Repas en commun, souvent un agréable pique nique dans un parc ombragé ou au bord de l’eau. (Les jolis coins ne manquent pas dans la région. Les températures étaient dans l’ensemble plutôt élevées.)
16h30  : Retour  au gite
16h30-18h  : temps libre
18h-20h  : Réunion pour un temps de prière et de louange, suivi d’un enseignement sur l’évangélisation.
20h  : Repas et soirée passée ensemble autour de la table, occasion de faire le bilan de la journée et d’annoncer le programme du lendemain.
22h-23h Coucher selon chacun.
Ce tempo régulier bien mené permettait à l’action d’évangélisation de se faire avec entrain et allant. J’ai vraiment beaucoup apprécié.
 
Concernant les temps d’évangélisation, je me souviens encore bien de leur déroulement  : 
 
J1  : Dimanche  : A Brioude sur le passage du tour de France  : en équipe de deux, et par rotation tantôt avec Marc, tantôt avec Sylvie,
J2  : Lundi  : Au Puy en Velay, en basse ville pour les uns, en haute ville pour les autres, par équipe de trois. 
J3  : Mardi  : Au Puy en Velay avec inversion des lieux et des équipes.
J4  : Mercredi  : Brioude  : distribution de prospectus, seul, par quartier à travers la ville.
J5  :  Jeudi  : Au marché d’Ambert, défilé ensemble dans les rues avec chants et bannières
J6  : Vendredi  :A Ambert, évangélisation sur le même terrain, 2 par 2. Choix de notre partenaire.
 
Les temps que j’ai préférés, je pense, ont été le défilé dans les rues d’Ambert, et la distribution des tracts à travers la ville de Brioude, peut être parce que j’ai l’impression que, par ces actions, nous investissons la ville de la présence du Seigneur…
Des actions d’évangélisation par deux ou trois, j’ai particulièrement aimé celles du Puy en Velay qui nous ont permis de parler à de nombreuses personnes et surtout de toucher plusieurs à Christ. Quelle joie de voir les cœurs se tourner vers le Seigneur et lui donner leur vie  !
Je me souviens encore de Patricia, de Sébastien, de Christine, de Céline, de Dorian, d’Amandine qui ont accepté de faire avec nous la prière du salut. J’ai particulièrement été touché par Sébastien qui, avec son cœur repenti, avait le profond désir de sortir de sa triste condition, par l’accueil de cette maman musulmane et sa reconnaissance lorsque nous avons prié pour elle, par la confiance d’Amandine qui a tout de suite dit «  Oui  » à Jésus. Et puis c’est beau de voir les visages changer et s’illuminer de la joie et de la paix du Seigneur.
 
Pour terminer, je veux remercier Marc pour son bel enthousiasme et sa capacité à nous entrainer à une évangélisation efficace. Il ne se relâche pas, c’est un modèle extraordinaire et très motivant. Avec Sylvie, il forme un couple exemplaire. 
 
La vie du groupe - dommage un peu restreint- a été saine, détendue, agréable.
 
Je rapporte de ce camp une expérience vivante et fructueuse d’évangélisation de rues et la motivation de continuer et de transmettre ce que j’ai reçu aux membres de mon assemblée, du côté de Chartres.
 
Gloire au Seigneur et toute ma reconnaissance encore à Marc et Sylvie pour leur accueil simple et chaleureux. 
 
Michael
 
Grands moments passés en Juillet avec le charmant couple Marc et Dillard qui ont tout sur place pour accueillir  des disciples qui ont envie de s'affranchir de toutes leurs peurs restantes pour aller témoigner librement envers leur prochain.
 
Ce qui m'intéressait en particulier en me rapprochant de l'Auvergne où est située l'association, c'était un:  de me familiariser à un contexte plus 'villageois', deux, de finir de m'affranchir de toutes formes de peurs ou fantômes.
 
Les objectifs ont été atteints et au delà car on ne sait jamais à l'avance ce que le Seigneur nous réserve comme bonnes choses. J'ai connu des supers moments de grâce mais il faut juste être super motivé. Plus on brûle pour connecter avec les gens, plus le Seigneur est avec nous. Et là, on n'est pas déçu.
 
Le tout est est de ne pas se tromper soi même en pensant venir pour des vacances car cela n'en est pas .Par contre; il y a des supers endroits en Auvergne où on s'est reposé l'après-midi aux bords des lacs et des rivières et on s'est régalé en communion fraternelle aussi. Michael BRIDGES
 
Michael qui vous aime! 
 
Sylvie Jango
 
Je voudrais remercier le Seigneur Jésus de m'avoir dirigée cette année 2019 vers le camp d’évangélisation chez Marc et Sylvie  dillard, car c'étais une expérience unique mon Dieu, et j'ai passé des merveilleux moments d’échanges, malgré les petits couacs de la vie, qui ne manquent pas ?
 
Même dans notre propre famille on en a aussi et nul n'est parfait, sauf le seigneur, et nous devrions toujours faire avec ce que nous avons, se supporter les un les autres, même si c'est pas souvent facile !
 
 Oui pour moi, ça été merveilleux, et je pense a la joie de Michael, de Gisèle, Brian, Marc et sa femme.
Je prie que l’éternel leurs prêtent encore santé et longue vie ainsi qu'à nous tous au nom de Jésus amen.
 
 J'ai expérimenté  beaucoup de choses, sur le terrain évangélisation, différentes de mon évangélisation dans les transports en commun, métro, RER, train, rue , bus et plus. J'ai aimé les moments de louanges, adoration, les marchés, les villages, et les pique nique au bord de l'eau.
J'ai tout aimée, la joie de vivre, d’être ensemble unis entre ceux qui ont reçu un mandat de dieu, et ont tous le goût d'apprendre à avancer, visant vers le même but, qui reste la quête des âmes. On lance le filet pour les âmes du seigneur amen !
prophétesse evangéliste Sylvie Jango Sarah.
 
Brian
 
Le camp c'est très bien passé ça m'a plu et pourtant c'est mon troisième camp et je ne m'en suis pas lassé et en plus de ça j'ai prié pour quelqu'un dans la rue pour une douleur qu'il avait à sa jambe et la douleur est partie totalement gloire a Jésus pour ce miracle ! Ca a agrandi ma foi et élargi mon ministère en tant qu'évangéliste. 
Brian

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sylvie Dillard

Cette année l'équipe d'évangélisation a été plus restreinte que d'habitude mais composée de "vaillants héros", prêts à en découdre avec "l'ennemi de nos âmes" !
Il y a eu beaucoup de joie et d'enthousiasme parmi nous pour apporter l'Evangile dans la rue et guérir les malades, et nous avons tous progressé dans ce beau travail.
"Peut - être l'Eternel agira - t - il pour nous, car rien n'empêche l'Eternel de sauver au moyen d'un petit nombre comme d'un grand nombre !" disait Jonathan à son porteur d'armes. 
(1Sam14;6)
 
Il ya eu la rencontre avec Sébastien au Puy en Velay : ce jeune homme qui au premier contact a refusé tout dialogue, caché derrière ses lunettes noires, et puis plus tard nous apprenons que Gisèle a réussi à lui témoigner de Jésus, à prier avec lui ...et le lendemain nous le rencontrons au même endroit avec pleins de questions, d'attentes, d'espoir, ébauchant parfois un large sourire, nous prions encore pour lui, sa vie a pris un nouveau départ ! (Le lendemain il a rv avec un pasteur local).
A  Ambert c'est la rencontre avec Jean-Paul qui nous attend : un motard édenté et esseulé, éprouvé par le vie car sa femme l'a quitté...Nous lui parlons du pardon, nous prions avec lui, nous lui présentons la solution, Jésus. Il reste avec nous, tout ému, il est comme un enfant qui a trouvé la consolation, nous le bénissons et l'exhortons à suivre Jésus.
 
Le feu d'artifice de ce camp a été pour moi la sortie que nous avons faite à Ambert le jour du marché, Marc à la guitare devant avec tout le groupe chantant et proclamant le Seigneur avec nos bannières : les gens s'écartaient dans les rues étroites, quelques chrétiens en vacances (3) sont venus se joindre à nous, une musulmane avec son fils nous a filmé en souriant de joie ...Tout pour la gloire de Jésus !

La plus belle des missions

Rédigé par Dillard le 10 septembre 2019 | Classé dans Evangélisation
Mots clés : rencontrer Jésus

Chers frères et soeurs en Christ

 

Voici un flyer percutant à distribuer partout, dans toutes les mains, dans toutes les boites aux lettres de votre région . C'est aussi un excellent support pour parler directement avec les gens que vous rencontrerez, pour leur annoncer l'évangile du salut et prier pour eux.

Ce flyer "il y a 2 façons de rencontrer Dieu", je l'ai réécrit pour qu'il soit plus direct et plus percutant. Plus le message est simple, clair et court et plus il est percutant.

Vous pouvez le voir et le lire recto verso en cliquant sur le lien ci-dessous

http://evangelisetonvoisin.com/publications/tracts/a6/rencontrer.pdf

 

Quel bonheur de déambuler dans les rues des villes et des villages et de distribuer partout le plus beau et le puissant message du monde. Vous allez aussi rencontrer toutes sortes de personnes avec qui vous pourrez discuter. Et la joie du Saint Esprit va vous remplir au fur et à mesure de la marche.

Jésus nous a promis que sa Parole atteindrai son but, lui qui a dit :

Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ; qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment. La terre produit d'elle-même, d'abord l'herbe, puis l'épi, puis le grain tout formé dans l'épi ; et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. Marc 4,26-29

 

Alors vous voyez, c'est gagné d'avance. Vous voulez une grande moisson, alors commencez à semer partout. Avec 1000 tracts vous atteindrez 2500 personnes, avec 10 000 tracts 25000 personnes etc....

On arrive péniblement à attirer quelques personnes à l'église dans une réunion d'évangélisation, En sortant dans les rues vous allez les toucher tous. Le Saint Esprit mettra les mots dans votre bouche. De plus, on dit que les paroles s'envolent et que les écrits restent. Surtout qu'au dos de ce tract, il y a un site internet avec beaucoup de témoignages percutant.

Ce travail est enthousiasmant, et tous les membres de l'église peuvent le faire. Disciplinez vous, sortez régulièrement toutes les semaines (le samedi est un bon jour, il y a plus de monde dans les rues), prenez un plan de votre ville ou de votre village , et parcourez toutes les rues, en mettant un tract dans toutes les boites aux lettres, dans chaque main et en engageant la conversation avec ceux qui voudront bien vous écouter. Pourquoi ne pas mettre en place ce travail dans votre église et en faire participer le plus grand nombre !

 

Vous prierez ensuite régulièrement pour tous ces gens, et vous continuerez votre évangélisation partout.

Dans une matinée, vous pouvez distribuer 300 tracts, et toucher 750 personnes à vous tout seul ! Plus que n'importe quel évangéliste de renom dans une salle en France !

 

Si vous avez acheté 10 000 tracts pour 65€, 300 tracts vous reviendrons à 1,95€ ! Ca fait pas cher pour une matinée géniale qui va porter des fruits pour l'éternité !

En plus vous allez faire une bonne marche et vous serez remplis du Saint Esprit ! Qui dit mieux ?

 

N'écoutez pas Celui qui dit : ça sert à rien (le diable) où ceux qui disent: ça produit rien (les incrédules) mais écoutez le Seigneur qui nous dit que Celui qui sème beaucoup, récolteras beaucoup.

 

Il y a bien des années, le Seigneur m'a donné un rêve : j'étais dans la rue avec mes tracts. J'allais vers chaque personne. A tous je tendais un petit tract avec le message du salut. Je voyais chaque personne prendre le tract et lire immédiatement le court message. Au départ, le visage était triste et sans espoir. Mais au fur et à mesure de la lecture, l'expression du visage changeait, la tête se redressait vers le ciel, et la joie et l'espérance inondait tous les visages.

Vous comprendrez que depuis plus de 20 ans, je n'ai pas cessé de faire ce travail.

 

Quelle va être votre réponse à ce message que Dieu vous adresse aujourd'hui. Allez vous continuez votre chemin sans y faire attention, ou au contraire saisir cette vision, la mettre en pratique  et la communiquer partout autour de vous.

Une bonne nouvelle , ça se partage partout.

Pour se procurer ces tracts en couleurs, tous les renseignements sont sur le site

(nous sommes une association et nous ne faisons aucun bénéfice)

Bien fraternellement en Christ

Marc Dillard

http://evangelisetonvoisin.com

Viens à Jésus ou viens à l'église ?

Rédigé par Dillard le 11 février 2019 | Classé dans Evangélisation
Mots clés : évangélisation, prosélytisme

J'étais invité un samedi dans une église pour une journée d'évangélisation. Le matin nous avions une formation théorique, et l'après midi une formation pratique 2 par 2 dans les rues. 
 
Le pasteur de cette église m'a proposé de sortir avec moi pour voir comment je procédais. Dans la rue, j'abordai une jeune homme assis sur un banc. Je lui annonçai le salut en Jésus Christ. Il était ouvert et à écouté attentivement tout ce que je lui disais. Je lui ai ensuite demandé s'il voulait croire en Jésus et le suivre, il a accepté. J'ai fait ensuite avec lui en prière.
Saisissant l'occasion le pasteur lui a présenté son église et les différentes heures de réunions. Le jeune homme fut quelque peu choqué qu'on lui mette ainsi le grappin dessus. Il voulait bien croire en Jésus, mais il n'était pas prêt à assister à toutes les réunions de l'église. Il s'est levé et s'est presque enfui.
 
Le sens de mon propos était : Viens à Jésus ! Le sens du propos du pasteur était : viens à l'église. Ce jeune homme était prêt à venir à Jésus, mais il n'était pas prêt à venir à l'église. 
 
Cette différence est très importante. Avant de pouvoir devenir un disciple engagé dans une église locale, il faut d'abord rencontrer Jésus. Si le message que vous apportez à quelqu'un dans la rue, c'est : viens dans mon église ! la personne que vous avez en face de vous pensera que vous faites du racolage ou du prosélytisme et que vous voulez absolument l'amener dans votre église. Elle pensera que vous cherchez votre intérêt. Elle fuira.
Mais si au contraire votre message est de lui apporter le salut en Jésus Christ, elle comprendra que vous voulez lui apporter quelque chose qu'elle n'a pas et que vous cherchez son intérêt et pas le vôtre.
 
Si notre message est : viens faire partie de notre groupe, c'est le même message que la plupart des religions et des sectes. Les témoins de Jéhovah cherchent à faire de vous un témoins de Jéhovah. Peu importe votre intérêt, ils cherchent à faire grossir la salle du royaume. C'est ce qu'on appelle du prosélytisme. Les pharisiens agissaient comme cela et Jésus les a condamnés :Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l'est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous.Matthieu 23:15 
 
Dans l'ancien temps les catholiques convertissaient les gens de force pour assoir un peu plus leur pouvoir. Il ne se souciait pas de l'intérêt des âmes mais travaillaient pour leur gloire. Les gens devenaient catholiques par force, mais ne rencontraient pas Jésus. 
La seule véritable motivation pour annoncer l'évangile, c'est l'amour de Jésus.
 
Car l'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts ; et qu'il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair ; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. 20 Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu !  2 Co 5,14-20
 
Chez nous aussi, les évangéliques on a parfois cette démarche. Notre propos c'est viens dans notre église. C'est ainsi que beaucoup de gens ont été amenés à l'église, ils la fréquentent, mais ils n'ont jamais été amenés à Christ. Certains se font baptiser, mais leurs vies ne changent pas, ils ont été convertis à une religion, mais pas à Christ.
 
Si le but de nos évangélisations c'est faire grossir l'église pour notre propre gloire, nous emploierons tous les moyens pour attirer le maximum de gens dans nos églises. La plupart du temps ce sera avec des moyens charnels. Les gens viendront grossir les rangs de l'église, ils se feront même baptiser, mais ils n'auront pas fait de rencontre déterminante avec Jésus. Si vous n'avez pas rencontré Jésus, vous ne pouvez pas devenir son disciple. Vous serez tout au plus membre et adepte d'une église. Vous serez un chrétien charnel avec des besoins charnels. Et pour vous garder dans son église, le pasteur sera obliger de modifier son message pour pouvoir à vos besoins charnels. L'église deviendra un club, avec des activités pour la faire vivre. Mais il n'y aura pas la vie de l'Esprit.
 
Evangéliser c'est avant tout répondre au besoin essentiel de toute personne, qui est de recevoir la vie éternelle en Christ. Evangéliser, c'est faire comprendre à chaque personne qu'elle a désespérément besoin de Christ et de sa vie en elle. Elle doit rencontrer Christ.
C'est aussi pour cela que Jésus a pourvu l'église de plusieurs ministères. Le pasteur s'occupe des âmes que Jésus lui a confié, et montre l'exemple au troupeau. L'évangéliste communique à l'église le fardeau des âmes perdues et les moyens pour aller les chercher. Ces ministères sont complémentaires et doivent travailler ensemble. Ils ne sont pas là pour enfermer les âmes mais pour les équiper et les faire sortir afin d'accomplir leurs ministères.
 
Si vous évangélisez avec le but d'amener le maximum de gens à l'église, votre mission sera détournée et vous manquerez le véritable but. Le véritable but c'est de rencontrer Christ.La mission c'est d'oeuvrer pour que les gens rencontrent Christ.
Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Jean 17:3 
Tant que quelqu'un n'a pas véritablement rencontré Christ, il ne peut devenir son disciple. Mais quand on a rencontré Jésus, les choses sont plus facile après.
 
Quand j'ai rencontré Jésus, j'ai fréquenté un petit groupe de prière. Dans ce petit groupe, peu de gens avaient le souci d'annoncer Christ autour d'eux. Sans que personne ne me l'ai enseigné , j'ai commençé à le faire tout autour de moi. Comme la femme samaritaine qui rencontre le Messie, quand vous rencontrez réellement Jésus, il faut que vous alliez le dire à tout le monde. C'est quelque chose que vous comprenez immédiatement.
 
Toutes les personnes a qui on annoncera l'évangile ne vont pas se convertir immédiatement. Mais la parole que vous allez annoncer seras comme une semence dans leurs vies. Et cette semence, Jésus a promis qu'elle aboutira.
 Il dit encore: Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ; qu'il dorme ou qu'il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu'il sache comment. La terre produit d'elle-même, d'abord l'herbe, puis l'épi, puis le grain tout formé dans l'épi ; et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. Marc 4,26-29
Marc Dillard
 

Méthode Simple pour Evangéliser

Rédigé par Dillard le 27 août 2018 | Classé dans Evangélisation
Mots clés : aucun

Télécharger le sondage ci dessous avec sa méthode expliquée et imprimez la, Recto Verso (4 sondages)

sondage

Visionnez ces 2 petites vidéos, pour voir l'impact de cette méthode

évangélisation dans un village

évangélisation dans une ville

Munissez vous de tracts, prenez un sondage et allez évangéliser en appliquant cette méthode, vous m'en direz des nouvelles !

 

Viens évangéliser avec nous Le Puy 15 fev 2018

Rédigé par Dillard le 15 février 2018 | Classé dans Evangélisation
Mots clés : aucun

Chers frères et soeurs en Christ
Merci pour vos prières
 
 Ce jeudi 15 février 2018, profitant du temps plus beau et plus doux , Sylvie et moi  nous sommes descendus de nos   hauts     plateaux enneigés pour continuer à évangéliser Le Puy. Nous vous envoyons ce petit compte rendu, non pour nous mettre   en   avant, mais pour nous encourager mutuellement à apporter le beau message du salut à tous et à toutes, c'est simple et à la   portée de tout le monde.
 A 9h20, après nous être garés à l'hopital, munis de nos tracts et de quelques calendriers bibliques, nous sommes sortis en     direction du centre ville pour évangéliser, moi dans un quartier, Sylvie dans un autre.
 Le tract utilisé est celui ci (cliquez sur le lien pour le lire) avec les coordonnées de l'église de Chadrac
 http://evangelisetonvoisin.com/publications/RV/a6-etapres-c.pdf
Au dos de ce tract, il y a aussi un site internet : Dieu existe, ils l'ont rencontré (cliquez sur http://christweb.free.fr  pour le voir) avec beaucoup de témoignages de conversions à Jésus (écrits ou vidéos)
Pour évangéliser, nous utilisons un petit sondage où il y a 2 questions, pour pouvoir annoncer à chaque personne, la bonne nouvelle du salut . 
Vous pouvez voir cette méthode en action en cliquant sur le lien ci dessous (évangélisation à Craponne)
https://www.youtube.com/watch?v=Ht0Uq20jZQI
Si vous voulez une formation pour votre église ou individuelle, contactez nous (06 78 28 72 66)
 
Marc
En sortant de l'hopital, je croise un monsieur, la trentaine, je lui dit bonjour et lui demande s'il peut répondre à 2 petites questions rapides. Il me répond: désolé mais je vais à mon travail. Je lui dis c'est pas grave, prenez mon petit papier et vous le lirez quand vous aurez le temps. Il l'accepte et le met dans sa poche
 
Un peu plus loin, je croise une dame avec 2 gros paquets, elle revient de ses courses. Je lui parle, et elle me dit qu'elle ne croit pas qu'il y ait un paradis. Je lui dis vous en êtes sûre ? Et vous me dit elle ? Je lui répond: Avez vous entendu parler des expériences de mort imminente (EMI) où les gens sortent de leur corps avec leur esprit alors que leur corps est sans vie, et certains ont des visions du ciel et de l'enfer ?
Cette dame me répond alors, de toutes façons je n'ai pas fait de mal alors j'irai au paradis. Alors je lui explique qu'aucun entre nous ne mérite d'aller au paradis, Mais que Jésus le Fils de Dieu est venu mourir sur la croix pour recevoir le châtiment que nous méritons tous à cause de nos péchés et qu'il est ressuscité des morts. Si nous nous repentons de nos péchés (les confessons et les délaissons) et que nous croyons en Jésus et lui obéissons, nous sommes sûrs d'hériter la vie éternelle. Elle me remercie et accepte le tract avec plaisir. Mais comme elle était pressée, je n'ai pas eu le temps de prier avec elle.
 
En même temps, au fur et à mesure de la marche, je met un tract dans toutes les boites aux lettres que je rencontre sur mon parcours.
Un peu plus loin, j'aborde un jeune homme. Comme il est pressé, il veut bien répondre à mes questions à condition que je marche avec lui, car il va à son travail. Je lui annonce l'évangile, il le croit mais préfère prier seul chez lui. Malgré tout, je lui demande son prénom (Damien) et lui propose de faire une courte prière pour lui. Je met ma main sur son épaule et en le regardant bien dans les yeux je prie le Saint Esprit de le visiter, de le convaincre de péché et de lui révéler Jésus. Il le remercie et prend le tract et un calendrier, car il connait très peu l'évangile.
 
Dans une petite rue étroite, je vois encore une dame qui passe avec 2 gros paquets de course.Bien qu'elle soit en civil, j'ai l'impression que c'est une religieuse. Je la salut et commence à lui poser mes questions.  Elle aussi me demande de marcher avec elle car elle est un peu pressée. Un peu méfiante au départ, elle se détend au fur et à mesure du message et me dit qu'elle croit à l'oeuvre expiatrice de Jésus sur la croix. Elle me dit alors qu'elle est religieuse (soeur Odette) et accepte que je prie pour sa santé défaillante . Je lui impose les mains et prie pour elle, elle me demande après de prier aussi pour une collègue (soeur Marthe) qui est encore plus malade qu'elle. A ce moment là, je vois que son visage est radieux, elle accepte avec joie le tract et un calendrier.
 
J'arrive devant un jeune homme  et avec mes 2 questions je lui annonce l'évangile.Je vois son visage changer et s'éclairer à l'annonce du message de la croix. Je lui demande son prénom, il s'appelle Clovis. Je lui raconte l'histoire de Clovis le roi des francs, qu'il ne connait pas et l'histoire de sa conversion au Christ et de son baptême après une prière qu'il avait faite au cours d'une bataille qu'il était en train de perdre. Je lui donne le tract et un calendrier, il me remercie.
 
Je passe devant la boutique d'André Aznar, il n'est pas là, mais je vais saluer son épouse. Je continue mon chemin tout en mettant des tracts dans les boites aux lettres et en parlant à ceux qui veulent bien m'écouter (la majorité des gens)
Une dame m'écoute, elle prend le tract et me demande : et le tract sur Johnny c'était vous aussi ? 
C'est un tract qu'on avait distribué un mois plutôt
lire ce tract en cliquant sur le lien ci dessous
http://evangelisetonvoisin.com/publications/tracts/a6/johnny.pdf
une voisine qui l'avait reçu nous dit qu'elle le gardais dans sa poche pour le lire et le relire tellement ça lui avait fait du bien.
 
J'aborde un couple de vendéen, un peu méfiant. Il me répondent quand même. Ils écoutent l'évangile et sont assez en phase avec le message. Il me demande si Dieu est à l'extérieur ou à l'intérieur de nous. Ca dépend des gens lui dis je, pour moi il est à l'intérieur. Et pour moi aussi , il me répond. Je prie pour eux et leur donne un calendrier, ils me remercie chaleureusement. On parle de la vendée et du génocide du peuple vendéen par l'armée républicaine de la révolution. C'est un sujet qui a laissé des traces. Je leur souhaite une bonne visite de la ville.
 
J'aborde Martial, un monsieur original. Je lui pose mes questions, il me pose les siennes. Je lui laisse un calendrier. J'annonce ensuite l'évangile à un monsieur qui prend des photos. Il ne veut pas accepter Jésus comme sauveur, mais il prend néammoins le tract et me remercie. (un temps pour semer, un temps pour récolter)
 
Cet homme s'appelle Olivier, il a été militaire, il avoue avoir tué plusieurs fois sur ordre. Je lui explique que Dieu ne rejette pas les militaires qui obéissent à des ordres (le centurion romain). Il me raconte sa vie,je lui parle du baptême, il me dit qu'il s'est fait baptisé par immersion dans une rivière aux USA. Je lui parle du baptême du Saint Esprit, il me dit qu'il viendra faire un tour chez nous (à Chadrac).
 
Marie Jeanne à 75 ans environ, elle accepte le Seigneur avec une grande joie, je lui laisse le tract et un calendrier.Je prie pour elle. Elle me dit alors: Et bien vous, vous savez les faire les prières ! c'est pas moi c'est le Saint Esprit.
Un peu plus loin je croise Rémy, c'est un jeune qui fait la manche, il a des croyances très bizarre et marche à la drogue. Je m'accroupis et reste un moment à parler avec lui. Dans la conversation, il me parle d'une projection qu'il a vu a Chadrac sur les EMI. Oui c'est moi qui ai parlé à la fin. Ah ! je ne vous avez pas reconnu (j'avais un bonnet). Il a accepté la prière et un calendrier. Prions pour tous ces gens
 
Sylvie
Voici quelques unes de mes rencontres de ce matin au Puy en Velay... 
 
Il est 9h15 et j'arrive sur le boulevard Carnot. J'aborde Roger, un monsieur de 85 ans qui n'est plus tout à fait sûr d'être croyant et pour le paradis, ça semble un peu flou. je lui annonce l'Evangile et là, il me dit qu'il a fait l'Indochine et qu'Il a bien compris que Dieu l'avait gardé parce que peu en étaient revenus...Il est plein de reconnaissance ! Je lui parle de ce Dieu qui l'aime depuis toujours et veut se faire connaître; il accepte que je prie pour qu'il est une révélation de qui est Jésus, il est tout ému, comme un enfant. Je lui offre un calendrier biblique et il me sert chaleureusement la main, avec un grand sourire ! Merci Seigneur pour Roger !
 
Un peu plus tard je croise une femme avec un léger accent anglais, elle se dit croyante et sûre d'aller au paradis mais ça s'arrête là; pour le reste on verra bien après la mort ! "je suis comme tout le monde" me dit-elle, comme pour excuser son incrédulité. Elle n'a pas le temps d'en entendre plus mais accepte mon flyer et l'invitation à aller écouter des témoignages de conversion sur le site internet.
 
Plus tard dans la matinée je traverse un ruisseau en ville, et au milieu du pont je rencontre une femme d'une cinquantaine d'années, le visage fermé, visiblement pressée, c'est Antonnella. Je lui adresse à peine la parole qu' elle me raconte toute sa détresse : sa séropositivité, ses mauvaises fréquentations, ses échecs..."c'est trop tard pour moi, j'en ai trop fait !" me dit-elle comme on lance une bouteille à la mer. Je prie aussitôt pour sa guérison, que Dieu mette en elle le vouloir et le faire pour tout ce qu'elle a à entreprendre... Maintenant, elle n'est plus pressée d'aller à son rendez-vous, elle m'écoute. Je lui parle du sacrifice de Jésus pour ses péchés et ses maladies, de la repentance nécessaire, du pardon. Son visage est transformé, elle est rayonnante d'espoir, elle accueille le message avec joie. C'est comme un nouveau départ pour elle ! Elle s'en va à son rv presque guillerette, très touchée par le cadeau du calendrier. Prions que le Seigneur se révèle à elle.
 
Ensuite dans ma distribution je croise Nora, assise sur un banc. Elle dit croire en Allah, mais c'est sans conviction, quelqu'un a dû lui en parler un peu. Elle pense que ses bonnes actions lui vaudront le paradis mais visiblement il y a beaucoup de confusion en elle, elle semble un peu perdue... Je lui parle du message de la croix, du sacrifice de Jésus, elle écoute mais n'a pas vraiment de réaction. Elle me parle d'un pigeon qui est entré chez elle, serait-ce un signe de Dieu ?Je lui répond que Dieu veut se manifester à elle et que c'est pour cela que je suis venue vers elle ce matin; je lui laisse flyer et calendrier. Que Dieu lui parle !
 
L'Evangile est annoncé aux pauvres, merci Seigneur pour toutes ces âmes qui  soupirent après toi.

Fil Rss des articles de cette catégorie

page 1 sur 3 suivante »

Qu'ils sont beaux sur les montagnes,

Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles,

Qui publie la paix !

(Esaie 52,7)

Nouveaux articles

camp d'évangélisation 2019

La plus belle des missions

Viens à l'église ou viens à Jésus ?

Camp d'évangélisation 2018

Viens évangéliser avec nous Le Puy 15 fev 2018

Camp d'évangélisation 2017

la semence et la moisson

La plupart des frères